• Nous contacter
  • Nouvelles
  • Adhérer en ligne

Un vrai syndicat
pour de vrais droits

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs d’Amazon Montréal (STTAM–CSN) est né du désir de fonder un syndicat fort, entièrement contrôlé par nous, les employé-es du centre de distribution YUL2 de Montréal, afin d’améliorer nos conditions de travail et notre bien-être général.

Un vrai syndicat
pour de vrais droits

Les conditions de travail difficiles, les nombreux accidents de travail et les salaires insuffisants ont fait la marque de commerce d’Amazon à travers le monde. C’est pourquoi les travailleuses et les travailleurs du centre YUL2 à Montréal ont décidé de se prendre en main et de faire respecter leurs droits afin d’obtenir :

  • De meilleurs salaires ;
  • Des journées maladie payées ;
  • Des mesures de prévention pour réduire les accidents de travail ;
  • Des règles claires quant au fonctionnement des équipes de travail et la rotation des employé-es ;
  • Une pause payée additionnelle.
Nos droits d’abord !

Chaque jour, nous réalisons à quel point l’obsession de l’entreprise de Jeff Bezos pour les cadences, les objectifs et les profits ont un impact sur notre capacité à élever nos enfants et à nourrir nos familles : des salaires de misère, une pression constante pour respecter le rythme effréné de l’entrepôt et des accidents de travail qui nous renvoient régulièrement à la maison, sans salaire.

C’est pourquoi nous avons besoin d’un vrai syndicat pour améliorer, tous ensemble, nos conditions de travail et nous assurer que la convention collective que nous allons négocier soit respectée par Amazon. C’est ce que permet le Code du travail au Québec.

Nous souhaitons envoyer un message à la direction d’Amazon à Montréal : vos statistiques et vos objectifs de production sont peut-être importants pour vos carrières. Mais pour nous, il s’agit de pouvoir travailler en santé et d’être capable de faire vivre nos familles.

Aux travailleuses et aux travailleurs de YUL2 : joignez-vous à nous et améliorons les choses pour le mieux !

// Nouvelles

Au Québec, le Code du travail nous protège 

Soyez rassuré-es: comparativement à la situation aux États-Unis et dans le reste du Canada, le Code du travail en vigueur au Québec nous protège des tactiques antisyndicales mises de l’avant par Amazon partout dans le monde. Les articles 1215 et 36 du Code du travail du Québec sont clairs:

  • Amazon ne pourra jamais savoir qui a signé une carte de membre du syndicat ;
  • Il est strictement illégal de congédier une ou un employé à cause de son implication syndicale ou pour avoir rejoint un syndicat.

Pourquoi choisir le
STTAM–CSN?

En tant qu’employé-es d’Amazon, nous avons besoin d’un syndicat qui nous place au centre de ses priorités. Après deux ans de pandémie durant lesquels nous avons vécu un rythme de travail insoutenable à l’entrepôt, cela n’a jamais été aussi vrai. Voilà pourquoi nous travaillons en partenariat avec la CSN pour nous aider à mettre sur pied le Syndicat des travailleuses et travailleurs d’Amazon Montréal.

Le STTAM–CSN est un syndicat de travailleuses et de travailleurs. Un syndicat où les employé-es peuvent décider par eux-mêmes.

Notre syndicat s’engage auprès de TOUS les membres à se tenir debout, en fonction des besoins des employé-es d’Amazon à Montréal – au travail, mais aussi au sein de nos communautés.

La santé et la sécurité au travail sont une priorité pour nous.

Chez Amazon, les accidents de travail sont nombreux : plutôt que de déclarer les accidents de travail, AMCARE envoie les employé-es en travaux légers, évitant ainsi que nos accidents de travail soient déclarés à la CNESST. En tenant la CNESST à distance, Amazon n’a pas à mettre en place les mesures de prévention pour éliminer les dangers à la source.

En cas d’accident de travail, la CSN est la seule centrale syndicale offrant des services complets devant la CNESST.

À la CSN, tous les membres victimes d’un accident de travail ont droit aux services d’un conseiller juridique qui l’assiste, dès la déclaration de l’accident de travail par le médecin, dans toutes les étapes nécessaires devant la CNESST : rédaction des formulaires de demande, contestations et représentations légales lors des audiences. Tous les membres de la CSN ont droit à ce service individualisé.

Parce qu’on mérite de meilleurs salaires !

À la CSN, les travailleuses et travailleurs du secteur des entrepôts touchent en moyenne 26 $ l’heure pour un emploi comparable. Parce qu’ils ont un syndicat, parce qu’ils se sont battus pour l’obtenir et parce qu’ils ont tout l’appui de la CSN dans leurs combats.

Qu’est-ce que la CSN ?
Quels sont les services offerts à ses membres ?

Fondée il y a plus de 100 ans, la CSN est la première centrale syndicale québécoise, formée aujourd’hui de près de 1600 syndicats autonomes. La CSN leur procure un vaste éventail de services en appui aux 325 000 membres qu’elle représente.

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs d’Amazon Montréal (STTAM–CSN) procure à ses membres un soutien syndical complet. Notre affiliation à la CSN nous donne accès à des services professionnels inégalés, tous compris dans nos cotisations syndicales.

CES SERVICES INCLUENT:

La négociation de convention collective et son application

Comme chaque syndicat affilié à la CSN, le STTAM–CSN peut compter sur une personne conseillère syndicale d’expérience pour mener à bien la négociation d’une convention collective, d’en assurer son application par l’employeur et d’appuyer la gestion des affaires quotidiennes de notre syndicat.

Avec le STTAM–CSN, nous avons enfin l’occasion de négocier une vraie convention, basée sur les priorités que nous déciderons toutes et tous ensemble, démocratiquement. Chaque étape sera entièrement transparente pour les membres.

Le département de santé et de sécurité du travail est certainement le plus gros département spécialisé en la matière parmi les organisations syndicales du Québec. Une quarantaine de personnes y travaillent en prévention dans les milieux de travail et à la défense des personnes accidentées.

Chaque personne membre d’un syndicat CSN peut compter sur les services individuels de défense en cas d’accident de travail. Plusieurs conseillers syndicaux de ce service sont spécialisés dans la défense et dans la représentation légale des personnes accidentées qui doivent se battre et traverser les multiples étapes de contestation médicale avant d’obtenir compensation.

Nous pouvons également compter sur des ingénieurs industriels, des spécialistes en santé mentale et des ergonomistes afin de nous assurer que nos milieux de travail sont des plus sécuritaires pour nos membres.

Le Service juridique de la CSN est le plus grand de la sorte au Canada : plus de 25 avocates et avocats spécialisés en relations de travail, dédiés à la défense des droits des travailleuses et des travailleurs. Ils plaident à tous les paliers de nos tribunaux, incluant la Cour suprême du Canada. La CSN collabore également avec différentes firmes spécialisées pour des enjeux particuliers.

En plus de personnes conseillères à la négociation, chaque syndicat CSN peut compter sur l’appui d’un conseiller à la mobilisation lorsque vient le temps de négocier une convention collective et d’améliorer ses droits. Ils mettent en place des comités de mobilisation dans les différents lieux de travail et s’assurent de l’implication de l’ensemble des travailleuses et des travailleurs pour obtenir un bon rapport de force, ingrédient nécessaire à de bonnes conditions de travail. Des ressources financières incomparables sont offertes aux syndicats lorsque vient le temps de se mobiliser et d’utiliser des moyens de pression.

De nombreux conseillers et conseillères syndicales spécialisé-es en communications et en relation avec les médias s’assurent que les luttes des syndicats de la CSN trouvent leur écho auprès de la population. Cette équipe est aussi très utile quand vient le temps d’informer nos membres et de maintenir une présence efficace sur les médias sociaux.

Le fonds de grève de la CSN n’a pas d’égal dans le milieu syndical. Cette importante caisse confédérale permet de soutenir financièrement tous les syndicats en ce qui a trait à leurs luttes, à leurs négociations ou à leur mobilisation. Les moyens de pression mis de l’avant par nos syndicats sont financés à même le Fonds de défense professionnelle grâce aux cotisations de tous les syndicats affiliés au mouvement.

C’est ce fonds qui permet aux travailleurs, en cas de grève ou de lock-out, d’obtenir une compensation financière de 300 $ par semaine.

La CSN offre des sessions de formation pour ses membres sur un large éventail de sujets syndicaux : santé et sécurité du travail, négociation, mobilisation, communication, grief et arbitrage et bien plus encore.

Nous contacter

Vous avez des questions? 

Vous voulez joindre le syndicat sans signer de carte en ligne?


CONTACTEZ-NOUS

Par téléphone
514 598-2072

Par courriel
jean-michel.theriault@csn.qc.ca

Envoyer un message

Confédération des syndicats nationaux (CSN)
© 2022. Tous droits réservés.